Napoléon Hayard

Napoléon Hayard

Auteur

Le dictionnaire d’argot que nous publions - édition de 1907 - est celui du prince des camelots, Napoléon Hayard, bon vivant, fort en gueule, toujours prêt à défendre une cause et son contraire pour faire parler de lui et se ménager de bonnes affaires. Carrure d’un Bruant, verbe haut, barbe corbeau, Léon en impose. Vendeur enjôleur inspiré, il se mêle de politique, gagne de l’argent, pratiquant embrouilles et juteux coups médiatiques. Il édite tout ce qui se vend, allant du grivois à la vulgarisation juridique. Maître des vendeurs ambulants de colifichets, de cartes postales, de faire-part et petits formats illustrés, l’ancien ouvrier imprimeur règne aussi sur ses équipes de colporteurs de journaux dont les titres criés assurent les gros tirages en pleine affaire Dreyfus. Ironie du sort pour cet homme de la rue, c’est dans la rue du Croissant, près de son bureau, que disparaît brutalement à 53 ans le grand Napoléon, fauché par une des premières automobiles en août 1903. Ses funérailles, presque nationales, sont suivies jusqu’au cimetière de Saint-Ouen par des dizaines de milliers de personnes, petites gens qu’il connaissait bien et dont il avait recueilli et fixé la langue. Quatre ans plus tard, son collaborateur Marius Rety publiera son Dictionnaire d’argot qui, s’il n’est pas d’une intransigeance universitaire, fera date et reste toujours d’une savoureuse actualité.





CONTACTEZ-NOUS

Éditions D'Orbestier

21 rue du Clos Toreau
44230 Saint-Sébastien-sur-Loire

Tél. 02 40 69 64 89
Fax 09 56 76 50 47

contact@dorbestier.com